fbpx

Ces erreurs qui favorisent les acariens

Ces erreurs qui favorisent les acariens

Invisibles à l’oeil nu, les acariens sont un mini-fléau pour ceux qui y sont allergiques. Pour éviter leur prolifération dans la maison, ne commettez pas ces erreurs communes !

Ne pas aérer sa chambre

Après une bonne nuit de sommeil, vous faites immédiatement votre lit puis vaquez à vos occupations. Ce geste, qui aide à donner une apparence soignée à votre chambre à coucher, a pourtant un inconvénient majeur : il favorise les acariens ! En effet, ces petites bêtes raffolent de la chaleur et de l’humidité de votre lit. Au lever, laissez vos draps ouverts et ouvrez grand vos fenêtres pendant une dizaine de minutes pour renouveler l’air de la pièce, quelle que soit la saison.

Négliger sa literie

Couette, oreillers, matelas… sont de véritables nids à acariens ! Ces minuscules arachnides se nourrissent des peaux mortes que nous perdons naturellement pendant notre sommeil. Une manière simple et efficace de les éradiquer consiste à passer en machine vos couettes et oreillers deux à trois fois par an. Un lavage à 30 °C est suffisant pour venir à bout de ces nuisibles. Vous pouvez également investir dans des housses spéciales anti-acariens qui vous protégeront de ces intrus indésirables pendant un moment. Pensez aussi à renouveler votre matelas régulièrement, tous les sept à huit ans environ.

Ne pas passer l’aspirateur

Les acariens ont une prédilection pour la poussière, leur terrain de jeu préféré. Mieux vaut donc ne pas la laisser s’accumuler ! Si vous êtes sujet aux allergies, utilisez un aspirateur avec filtre à particules deux fois par semaine et servez-vous d’un chiffon spécial électrostatique pour vous débarrasser de la poussière qui se dépose sur vos bibelots et étagères.

Utiliser des produits anti-acariens

Cette erreur est sans aucun doute la plus surprenante ! Si les produits d’entretien destinés à l’élimination des acariens parviennent effectivement à tuer ces petites bêtes, en revanche, ils n’éliminent pas leurs squelettes ni leurs déjections, qui sont pourtant les responsables des larmoiements, éternuements et autres picotements.

Ne pas aérer sa chambre

Après une bonne nuit de sommeil, vous faites immédiatement votre lit puis vaquez à vos occupations. Ce geste, qui aide à donner une apparence soignée à votre chambre à coucher, a pourtant un inconvénient majeur : il favorise les acariens ! En effet, ces petites bêtes raffolent de la chaleur et de l’humidité de votre lit. Au lever, laissez vos draps ouverts et ouvrez grand vos fenêtres pendant une dizaine de minutes pour renouveler l’air de la pièce, quelle que soit la saison.

Négliger sa literie

Couette, oreillers, matelas… sont de véritables nids à acariens ! Ces minuscules arachnides se nourrissent des peaux mortes que nous perdons naturellement pendant notre sommeil. Une manière simple et efficace de les éradiquer consiste à passer en machine vos couettes et oreillers deux à trois fois par an. Un lavage à 30 °C est suffisant pour venir à bout de ces nuisibles. Vous pouvez également investir dans des housses spéciales anti-acariens qui vous protégeront de ces intrus indésirables pendant un moment. Pensez aussi à renouveler votre matelas régulièrement, tous les sept à huit ans environ.

Ne pas passer l’aspirateur

Les acariens ont une prédilection pour la poussière, leur terrain de jeu préféré. Mieux vaut donc ne pas la laisser s’accumuler ! Si vous êtes sujet aux allergies, utilisez un aspirateur avec filtre à particules deux fois par semaine et servez-vous d’un chiffon spécial électrostatique pour vous débarrasser de la poussière qui se dépose sur vos bibelots et étagères.

Utiliser des produits anti-acariens

Cette erreur est sans aucun doute la plus surprenante ! Si les produits d’entretien destinés à l’élimination des acariens parviennent effectivement à tuer ces petites bêtes, en revanche, ils n’éliminent pas leurs squelettes ni leurs déjections, qui sont pourtant les responsables des larmoiements, éternuements et autres picotements.