fbpx

Je veux des jambes légères

Je veux des jambes légères
 

L'ÉTÉ, NOS GAMBETTES ONT TENDANCE À GONFLER ET À S’ALOURDIR. ET SI CERTAINES SONT GÉNÉTIQUEMENT PLUS DISPOSÉES QUE D'AUTRES À CONNAÎTRE CE PHÉNOMÈNE, ON PEUT TOUTES LUTTER CONTRE LES JAMBES « POTEAUX » !

 

ON FUIT LA CHALEUR

La chaleur dilate les vaisseaux sanguins et favorise ainsi l’engorgement veineux à l’origine des lourdeurs. Il faut donc impérativement éviter les expositions prolongées au soleil. Lézarder, oui, mais aux heures les moins chaudes et les jambes à l’ombre sous le parasol ! Inutile de préciser que le hammam et le sauna sont à proscrire. De la même manière, on oublie les bains brûlants et l’épilation à la cire chaude. On adopte plutôt la « fresh attitude » en terminant systématiquement sa douche par un jet d’eau froide sur les jambes et les pieds.

ON S’ACTIVE

Rien de mieux qu’une petite marche à la fraîche, le matin ou le soir, au bord de la mer, les pieds dans l’eau à profiter des bienfaits du sable et de l’hydromassage naturel des vagues. En effet, la voûte plantaire agit comme une pompe. Activée, celle-ci va donner un coup de fouet à la circulation sanguine et propulser le sang vers les jambes. La natation, le vélo, le yoga ou encore les étirements sont tout aussi profitables. Enfin, on dit adieu à l’ascenseur et aux escalators. Désormais, on monte tous les escaliers et sur la pointe des pieds.

ON UTILISE LES PLANTES

Si Dame nature ne nous a pas donné les jambes à tomber dont on rêvait, elle a néanmoins mis à notre portée un certain nombre de plantes dites « veinotoniques », à utiliser sans modération pour les soulager. La vigne rouge, l’hamamélis, le cyprès, le petit houx ou encore le Ginkgo biloba sont des plantes de choix pour activer la circulation de retour et tonifier les parois des vaisseaux. Que ce soit en gélules, en tisane ou entrant dans la composition de crèmes pour le massage, ces plantes sont des remèdes naturels efficaces permettant de drainer les toxines. Et bien sûr, on n’oublie pas de boire de l’eau tout au long de la journée et de manger de manière équilibrée. Enfin, si certaines plantes sont les amies de nos jambes, le tabac, lui, ne l’est pas !

ON OUBLIE...

Halte aux vêtements serrés qui compriment les vaisseaux et altèrent la circulation. On mise plutôt sur des tenues confortables dans lesquelles on se sent non seulement à l’aise, mais qui nous permettent également de respirer. Désolée mesdames, mais les talons hauts sont à bannir ! On opte de préférence pour une hauteur de 2 centimètres, ni plus ni moins. Enfin, devant son ordinateur, on évite de croiser les jambes et on favorise une petite pause tisane pour se dégourdir.

ON PREND DE LA HAUTEUR

En rentrant du travail, défiez les lois de la gravité avec cette position : allongée sur le sol, les jambes sont à la verticale le long du mur. Quelques minutes suffisent pour se délasser radicalement et favoriser la circulation du sang dans le « bon » sens. Le soir, assise dans un fauteuil devant la télévision, on n’hésite pas à poser ses jambes sur une chaise afin de les surélever. De la même manière, la nuit, on pense à les rehausser de quelques centimètres à l’aide d’un coussin.

 

ON FUIT LA CHALEUR

La chaleur dilate les vaisseaux sanguins et favorise ainsi l’engorgement veineux à l’origine des lourdeurs. Il faut donc impérativement éviter les expositions prolongées au soleil. Lézarder, oui, mais aux heures les moins chaudes et les jambes à l’ombre sous le parasol ! Inutile de préciser que le hammam et le sauna sont à proscrire. De la même manière, on oublie les bains brûlants et l’épilation à la cire chaude. On adopte plutôt la « fresh attitude » en terminant systématiquement sa douche par un jet d’eau froide sur les jambes et les pieds.

ON S’ACTIVE

Rien de mieux qu’une petite marche à la fraîche, le matin ou le soir, au bord de la mer, les pieds dans l’eau à profiter des bienfaits du sable et de l’hydromassage naturel des vagues. En effet, la voûte plantaire agit comme une pompe. Activée, celle-ci va donner un coup de fouet à la circulation sanguine et propulser le sang vers les jambes. La natation, le vélo, le yoga ou encore les étirements sont tout aussi profitables. Enfin, on dit adieu à l’ascenseur et aux escalators. Désormais, on monte tous les escaliers et sur la pointe des pieds.

ON UTILISE LES PLANTES

Si Dame nature ne nous a pas donné les jambes à tomber dont on rêvait, elle a néanmoins mis à notre portée un certain nombre de plantes dites « veinotoniques », à utiliser sans modération pour les soulager. La vigne rouge, l’hamamélis, le cyprès, le petit houx ou encore le Ginkgo biloba sont des plantes de choix pour activer la circulation de retour et tonifier les parois des vaisseaux. Que ce soit en gélules, en tisane ou entrant dans la composition de crèmes pour le massage, ces plantes sont des remèdes naturels efficaces permettant de drainer les toxines. Et bien sûr, on n’oublie pas de boire de l’eau tout au long de la journée et de manger de manière équilibrée. Enfin, si certaines plantes sont les amies de nos jambes, le tabac, lui, ne l’est pas !

ON OUBLIE...

Halte aux vêtements serrés qui compriment les vaisseaux et altèrent la circulation. On mise plutôt sur des tenues confortables dans lesquelles on se sent non seulement à l’aise, mais qui nous permettent également de respirer. Désolée mesdames, mais les talons hauts sont à bannir ! On opte de préférence pour une hauteur de 2 centimètres, ni plus ni moins. Enfin, devant son ordinateur, on évite de croiser les jambes et on favorise une petite pause tisane pour se dégourdir.

ON PREND DE LA HAUTEUR

En rentrant du travail, défiez les lois de la gravité avec cette position : allongée sur le sol, les jambes sont à la verticale le long du mur. Quelques minutes suffisent pour se délasser radicalement et favoriser la circulation du sang dans le « bon » sens. Le soir, assise dans un fauteuil devant la télévision, on n’hésite pas à poser ses jambes sur une chaise afin de les surélever. De la même manière, la nuit, on pense à les rehausser de quelques centimètres à l’aide d’un coussin.

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©