fbpx

Romane Castelnau à fleur de peau

Romane Castelnau à fleur de peau
 

Voici une jeune Calédonienne qui ne manque ni d’imagination ni de talent. Romane Castelnau a d’ailleurs obtenu une bourse auprès du consulat de Nouvelle-Zélande à Nouméa pour étudier une année durant à Christchurch.

 

Elle y suit actuellement un Certifi cate in Makeup Artistry à la Yoobee School of Design. Elle y apprend à manier le pinceau sur les corps, ce qu’elle faisait déjà avec talent. Elle a d’ailleurs participé le 12 octobre au Wearable Art Awards, un concours d’art porté, dont l’affiche s’appuie sur une de ses réalisations. Romane y a présenté une oeuvre très calédonienne et surtout très nature. « Mon oeuvre visait à représenter la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie, car je suis aussi passionnée par l’environnement et membre de diverses associations visant à protéger la biodiversité : Caledoclean, WWF ... De plus cela me tenait à coeur car c’est en étant bénévole à l’Aquarium des lagons de Nouméa que j’ai découvert ma passion pour le bodypainting, en m’occupant du stand de maquillage pour les enfants pendant les nocturnes. »

Sur le visage et le torse du mannequin, on découvre les fonds marins, coraux, tricot rayé… et dans le dos de la jeune femme, lorsqu’elle ouvre les bras, apparaît un magnifi que cagou. Depuis toujours att irée par le domaine artistique, Romane Castelnau « adore créer de l’éphémère, voir une personne se transformer sous mes coups de pinceaux, que ce soit physiquement ou mentalement, en devenant un personnage, un guerrier, une créature, ou juste une version d’elle-même dont elle n’a pas l’habitude ». Dans l’avenir, idéalement, Romane vise le cinéma, mais la télévision ou les magazines de mode l’att irent également.

En savoir plus sur sa page Facebook : Castle’s body Art

 

Elle y suit actuellement un Certifi cate in Makeup Artistry à la Yoobee School of Design. Elle y apprend à manier le pinceau sur les corps, ce qu’elle faisait déjà avec talent. Elle a d’ailleurs participé le 12 octobre au Wearable Art Awards, un concours d’art porté, dont l’affiche s’appuie sur une de ses réalisations. Romane y a présenté une oeuvre très calédonienne et surtout très nature. « Mon oeuvre visait à représenter la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie, car je suis aussi passionnée par l’environnement et membre de diverses associations visant à protéger la biodiversité : Caledoclean, WWF ... De plus cela me tenait à coeur car c’est en étant bénévole à l’Aquarium des lagons de Nouméa que j’ai découvert ma passion pour le bodypainting, en m’occupant du stand de maquillage pour les enfants pendant les nocturnes. »

Sur le visage et le torse du mannequin, on découvre les fonds marins, coraux, tricot rayé… et dans le dos de la jeune femme, lorsqu’elle ouvre les bras, apparaît un magnifi que cagou. Depuis toujours att irée par le domaine artistique, Romane Castelnau « adore créer de l’éphémère, voir une personne se transformer sous mes coups de pinceaux, que ce soit physiquement ou mentalement, en devenant un personnage, un guerrier, une créature, ou juste une version d’elle-même dont elle n’a pas l’habitude ». Dans l’avenir, idéalement, Romane vise le cinéma, mais la télévision ou les magazines de mode l’att irent également.

En savoir plus sur sa page Facebook : Castle’s body Art

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©