fbpx

  • Accueil
  • Actu
  • Plus âgée que votre homme ? Stop au bashing

Plus âgée que votre homme ? Stop au bashing

Plus âgée que votre homme ? Stop au bashing
 

Si vous êtes plus âgée que votre homme, vous pouvez être fières d’appartenir à ces couples qui tordent le cou au machisme ambiant.

Brigitte Trogneux, 64 ans, et le Président Macron, 39 ans, vivent une passion transgénérationnelle, avec 24 ans d’écart. Cette grande différence d’âge, supérieure à dix ans, ne concerne que 1% des couples français en 2016. Mais une étude de l’Insee montre qu’il y a de plus en plus de couples dans lesquels l’homme est plus jeune que la femme : 14% exactement*. Chacun y va de sa petite analyse pour décrire ces « couples atypiques » et ces « femmes extraordinaires » : Sportives et stylées, elles resteraient séduisantes et, cerise sur le gâteau, indépendantes financièrement et libérées de la maternité. Sans oublier le cliché des ébats expérimentés de la cougar avec son toy boy, symbole de libération sexuelle.

 

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le

Discours de haine

Cette métaphore comparant la femme à un fauve  parce qu’elle est en couple avec un partenaire plus jeune est : 

insupportable, s’indigne la philosophe italienne Michela Marzano sur les ondes de France Culture. (...) Le fait d’utiliser ce mot relève presque du discours de la haine, c’est une façon de faire taire la femme par une insulte. 

Freud l’analyserait sans peine : une belle projection de la perversité de certains membres du sexe fort qui s’illustrent en matière de prédation sexuelle, quelles que soient l’époque et la latitude.

Courag’

Pas tout à fait puma, Brigitte Trogneux, professeure de français, a d’abord repoussé les avances du jeune Emmanuel. Plus tard, elle a eu le courage de choisir le bonheur : il lui en a fallu pour épouser son ancien élève, en dépit du quand dira-t-on dans une ville de province qui l’a vue naître et élever trois enfants d’un premier mariage. Le courag‘, c’est l’anagramme de cougar.

Pas facile non plus pour Manu ! Tout est bon pour l’infantiliser et le déviriliser. La palme revient à Silvio Berlusconi qui l’a félicité pour son élection en toute finesse : « Macron est un beau garçon qui a une belle maman. » L’ancien président italien, aujourd’hui octogénaire, a peut-être oublié qu’il était accusé de détournement de mineures et l’amoureux éconduit d’une belle de 50 ans de moins que lui.

Age bashing

Même Charlie Hebdo a succombé à la déferlante « first granny » d’une certaine presse, en publiant un dessin de Brigitte Macron enceinte. On a beau être Charlie, on aurait préféré que son coup de crayon s’inspire plus habilement du jeune âge de notre Président qui, à 39 ans, fait quand même partie des plus jeunes chefs d’Etat au monde.

Même nous, les femmes, avons pris la mauvaise habitude de cacher notre âge, d’en rire et même de mentir : Si cela nous échappe, « oupss… », le vilain petit secret honteux. Dans Psychology Today, les experts s’accordent pour dire que l’âge est un facteur de discrimination au même titre que la classe sociale, les origines ou l’orientation sexuelle : alors, stop au age bashing, on annonce son âge sans rougir, même si le machisme ambiant préfère que l’homme soit plus âgé que sa partenaire.

#freemelania

Comme pour le couple présidentiel français, 24 ans séparent Donald et Melania Trump mais avec une inversion des genres... Or, miroir, mon beau miroir, dis moi qui, de la first lady ou de la première dame, est la plus heureuse ? Les hastags #freemelania #poormelania se sont multipliés sur le net dès l’investiture du Président américain, illustrant des photos parlantes du couple : Regard baissé et sourire empêché, Melania Trump apparaît esseulée en sortant de la voiture, à la descente de l’avion ou sur le perron d’une résidence, toujours en arrière. L’ancien mannequin originaire d’ex-Yougoslavie devenue first lady vit seul dans sa tour à New York avec son fils de 10 ans. Vanity Fair a même publié une enquête sur le comportement grossier de Donald Trump pendant sa grossesse : Brutal, il lui a commandé de retrouver son corps au plus vite. Ainsi, Melania a peut-être droit dans l’intimité au petit nom de cet autre félidé domestique que son époux a outrageusement réservé aux femmes pendant sa campagne.

via GIPHY

Sororité

Alors, un peu de sororité : S’il faut qu’on nous animalise pour exister, assumons notre félinité, nous sommes toutes des cougars ! D’ailleurs, le parallèle est troublant : Le cougar peut voir dans l’obscurité. Menacé de disparition, en raison de la pression de l’homme, il est discret et dépense beaucoup d'énergie pour le fuir. Il tente aujourd’hui de reconquérir du territoire. Les civilisations animistes le vénéraient comme un dieu, un chef qui s'impose sans violence, car le cougar est un modèle de persévérance… Tout est dit. #thankyoubrigitte and #freemelania !


*Institut national de la statistique et des études économiques, sept. 2016

Brigitte Trogneux, 64 ans, et le Président Macron, 39 ans, vivent une passion transgénérationnelle, avec 24 ans d’écart. Cette grande différence d’âge, supérieure à dix ans, ne concerne que 1% des couples français en 2016. Mais une étude de l’Insee montre qu’il y a de plus en plus de couples dans lesquels l’homme est plus jeune que la femme : 14% exactement*. Chacun y va de sa petite analyse pour décrire ces « couples atypiques » et ces « femmes extraordinaires » : Sportives et stylées, elles resteraient séduisantes et, cerise sur le gâteau, indépendantes financièrement et libérées de la maternité. Sans oublier le cliché des ébats expérimentés de la cougar avec son toy boy, symbole de libération sexuelle.

 

Une publication partagée par Madonna (@madonna) le

Discours de haine

Cette métaphore comparant la femme à un fauve  parce qu’elle est en couple avec un partenaire plus jeune est : 

insupportable, s’indigne la philosophe italienne Michela Marzano sur les ondes de France Culture. (...) Le fait d’utiliser ce mot relève presque du discours de la haine, c’est une façon de faire taire la femme par une insulte. 

Freud l’analyserait sans peine : une belle projection de la perversité de certains membres du sexe fort qui s’illustrent en matière de prédation sexuelle, quelles que soient l’époque et la latitude.

Courag’

Pas tout à fait puma, Brigitte Trogneux, professeure de français, a d’abord repoussé les avances du jeune Emmanuel. Plus tard, elle a eu le courage de choisir le bonheur : il lui en a fallu pour épouser son ancien élève, en dépit du quand dira-t-on dans une ville de province qui l’a vue naître et élever trois enfants d’un premier mariage. Le courag‘, c’est l’anagramme de cougar.

Pas facile non plus pour Manu ! Tout est bon pour l’infantiliser et le déviriliser. La palme revient à Silvio Berlusconi qui l’a félicité pour son élection en toute finesse : « Macron est un beau garçon qui a une belle maman. » L’ancien président italien, aujourd’hui octogénaire, a peut-être oublié qu’il était accusé de détournement de mineures et l’amoureux éconduit d’une belle de 50 ans de moins que lui.

Age bashing

Même Charlie Hebdo a succombé à la déferlante « first granny » d’une certaine presse, en publiant un dessin de Brigitte Macron enceinte. On a beau être Charlie, on aurait préféré que son coup de crayon s’inspire plus habilement du jeune âge de notre Président qui, à 39 ans, fait quand même partie des plus jeunes chefs d’Etat au monde.

Même nous, les femmes, avons pris la mauvaise habitude de cacher notre âge, d’en rire et même de mentir : Si cela nous échappe, « oupss… », le vilain petit secret honteux. Dans Psychology Today, les experts s’accordent pour dire que l’âge est un facteur de discrimination au même titre que la classe sociale, les origines ou l’orientation sexuelle : alors, stop au age bashing, on annonce son âge sans rougir, même si le machisme ambiant préfère que l’homme soit plus âgé que sa partenaire.

#freemelania

Comme pour le couple présidentiel français, 24 ans séparent Donald et Melania Trump mais avec une inversion des genres... Or, miroir, mon beau miroir, dis moi qui, de la first lady ou de la première dame, est la plus heureuse ? Les hastags #freemelania #poormelania se sont multipliés sur le net dès l’investiture du Président américain, illustrant des photos parlantes du couple : Regard baissé et sourire empêché, Melania Trump apparaît esseulée en sortant de la voiture, à la descente de l’avion ou sur le perron d’une résidence, toujours en arrière. L’ancien mannequin originaire d’ex-Yougoslavie devenue first lady vit seul dans sa tour à New York avec son fils de 10 ans. Vanity Fair a même publié une enquête sur le comportement grossier de Donald Trump pendant sa grossesse : Brutal, il lui a commandé de retrouver son corps au plus vite. Ainsi, Melania a peut-être droit dans l’intimité au petit nom de cet autre félidé domestique que son époux a outrageusement réservé aux femmes pendant sa campagne.

via GIPHY

Sororité

Alors, un peu de sororité : S’il faut qu’on nous animalise pour exister, assumons notre félinité, nous sommes toutes des cougars ! D’ailleurs, le parallèle est troublant : Le cougar peut voir dans l’obscurité. Menacé de disparition, en raison de la pression de l’homme, il est discret et dépense beaucoup d'énergie pour le fuir. Il tente aujourd’hui de reconquérir du territoire. Les civilisations animistes le vénéraient comme un dieu, un chef qui s'impose sans violence, car le cougar est un modèle de persévérance… Tout est dit. #thankyoubrigitte and #freemelania !


*Institut national de la statistique et des études économiques, sept. 2016

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©