fbpx

  • Accueil
  • Actu
  • Nos animaux de compagnie sont aussi dépressifs

Nos animaux de compagnie sont aussi dépressifs

Nos animaux de compagnie sont aussi dépressifs
 

La dépression ne touche pas que les humains. Nos amis à quatre pattes sont aussi affectés par cette maladie. Quelles en sont les causes et comment la détecter alors qu’ils ne peuvent l’exprimer en paroles ?

 

De nombreuses causes peuvent déclencher une dépression chez un animal. Cela peut être lié à la perte d’un être cher, un choc, l’arrivée d’un bébé, la présence d’un autre animal, le manque d’affection, un déménagement... », précise le docteur Pascal Crespel, vétérinaire. Les animaux sont extrêmement sensibles aux changements. La dépression peut être aussi liée à une maladie organique. Il faudra donc d’abord vérifier auprès de votre vétérinaire que votre animal n’est pas touché par d’autres pathologies avant de diagnostiquer une dépression.

Comportements

Les animaux dépressifs vont présenter des troubles du comportement qui peuvent se traduire chez les chiens par une forme d’agressivité, un isolement, des aboiements intempestifs ou encore l’absence de plaisir à jouer. « Les chats sont des animaux hypersensibles, plus que les chiens, appuie l’expert. Mais du fait de sa nature plus indépendante, ce sera un peu plus compliqué de déceler ces troubles du comportement, en particulier s’il a l’habitude d’être dehors. » La dépression va également avoir un impact sur l’alimentation et le sommeil. Les animaux dépressifs ont tendance à perdre leur appétit et à maigrir ou a contrario à être boulimiques. Finalement comme les humains qui sont plongés dans une telle situation.

Renforcer vos relations

Si la dépression n’est pas la conséquence d’une maladie organique, il faudra la traiter de plusieurs manières, et le plus tôt possible, dès le stade de l’anxiété.

Pour soigner un animal dépressif, il est crucial d’abord de mettre en oeuvre un environnement positif autour lui et de renforcer vos relations. L’objectif étant que votre animal retrouve un sentiment de joie, le plaisir de vivre, qu’il se sente à nouveau heureux, aimé.

Les animaux ont besoin de compagnie, de distraction. Montrez-lui votre affection par des caresses. Donnez-lui votre attention, parlez-lui souvent, félicitez-le et essayez de le restimuler par le jeu comme vous le faisiez auparavant. Évitez autant que possible de le laisser seul. Peut-être pourriez-vous également accueillir un autre animal même si cela peut être délicat s’ils ne s’entendent pas. Quoi qu’il en soit, poursuivez vos efforts car sortir d’une dépression demande du temps et de la patience. « Chez le chat, plus que chez le chien d’ailleurs, cet état dépressif peut durer jusqu’à deux mois », poursuit le vétérinaire.

Traitement médical

Selon l’état de votre animal, vous pourrez demander à votre vétérinaire de lui prescrire un traitement médical pour passer ce cap, le soulager et l’aider à se sentir mieux. Il existe des traitements à base de psychotropes et autres antidépresseurs adaptés aux animaux. Vous pouvez également avoir recours à des traitements naturels à base de plantes, comme les Fleurs de Bach, vous tourner vers des compléments alimentaires anti-stress ou des produits à base de phéromones, des traitements qui sont sans risque pour eux, ou encore utiliser l’homéopathie pour combattre notamment l’anxiété. N’hésitez pas à vous rendre chez un vétérinaire car ce genre d’état peut être très grave.

Frédérique de Jode

ani01

 

De nombreuses causes peuvent déclencher une dépression chez un animal. Cela peut être lié à la perte d’un être cher, un choc, l’arrivée d’un bébé, la présence d’un autre animal, le manque d’affection, un déménagement... », précise le docteur Pascal Crespel, vétérinaire. Les animaux sont extrêmement sensibles aux changements. La dépression peut être aussi liée à une maladie organique. Il faudra donc d’abord vérifier auprès de votre vétérinaire que votre animal n’est pas touché par d’autres pathologies avant de diagnostiquer une dépression.

Comportements

Les animaux dépressifs vont présenter des troubles du comportement qui peuvent se traduire chez les chiens par une forme d’agressivité, un isolement, des aboiements intempestifs ou encore l’absence de plaisir à jouer. « Les chats sont des animaux hypersensibles, plus que les chiens, appuie l’expert. Mais du fait de sa nature plus indépendante, ce sera un peu plus compliqué de déceler ces troubles du comportement, en particulier s’il a l’habitude d’être dehors. » La dépression va également avoir un impact sur l’alimentation et le sommeil. Les animaux dépressifs ont tendance à perdre leur appétit et à maigrir ou a contrario à être boulimiques. Finalement comme les humains qui sont plongés dans une telle situation.

Renforcer vos relations

Si la dépression n’est pas la conséquence d’une maladie organique, il faudra la traiter de plusieurs manières, et le plus tôt possible, dès le stade de l’anxiété.

Pour soigner un animal dépressif, il est crucial d’abord de mettre en oeuvre un environnement positif autour lui et de renforcer vos relations. L’objectif étant que votre animal retrouve un sentiment de joie, le plaisir de vivre, qu’il se sente à nouveau heureux, aimé.

Les animaux ont besoin de compagnie, de distraction. Montrez-lui votre affection par des caresses. Donnez-lui votre attention, parlez-lui souvent, félicitez-le et essayez de le restimuler par le jeu comme vous le faisiez auparavant. Évitez autant que possible de le laisser seul. Peut-être pourriez-vous également accueillir un autre animal même si cela peut être délicat s’ils ne s’entendent pas. Quoi qu’il en soit, poursuivez vos efforts car sortir d’une dépression demande du temps et de la patience. « Chez le chat, plus que chez le chien d’ailleurs, cet état dépressif peut durer jusqu’à deux mois », poursuit le vétérinaire.

Traitement médical

Selon l’état de votre animal, vous pourrez demander à votre vétérinaire de lui prescrire un traitement médical pour passer ce cap, le soulager et l’aider à se sentir mieux. Il existe des traitements à base de psychotropes et autres antidépresseurs adaptés aux animaux. Vous pouvez également avoir recours à des traitements naturels à base de plantes, comme les Fleurs de Bach, vous tourner vers des compléments alimentaires anti-stress ou des produits à base de phéromones, des traitements qui sont sans risque pour eux, ou encore utiliser l’homéopathie pour combattre notamment l’anxiété. N’hésitez pas à vous rendre chez un vétérinaire car ce genre d’état peut être très grave.

Frédérique de Jode

ani01

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©