fbpx

  • Accueil
  • Actu
  • Le stress financer, ce mal aussi discret que destructeur

Le stress financer, ce mal aussi discret que destructeur

Le stress financer, ce mal aussi discret que destructeur
 

La rentrée approche à grands pas et avec elle son lot de dépenses plus ou moins prévues. Accumulés et réguliers, les problèmes d'argent peuvent devenir dangereux pour la santé. Ils sont notamment à l'origine du stress financier. Explications.

Des signes avant-coureurs 

S'ils sont presque sans conséquence lorsqu'ils sont ponctuels, les soucis d'argent peuvent devenir nocifs quand ils deviennent récurrents, car ils provoquent ce que l'on appelle le stress financier. Si le corps humain est capable de s'adapter aux chocs soudains (la perte d'un proche ou un accident par exemple), il est plus compliqué, pour lui, de se débarrasser d'un état nerveux sur le long terme. Cette anxiété est à l'origine d'une multitude de symptômes, mentaux comme physiques : des maux de tête, des palpitations, des grincements de dents, des troubles du sommeil, un changement d'appétit, de l'irritabilité, des difficultés de concentration, un isolement inhabituel, des douleurs musculaires, une mauvaise digestion, des crises de panique voire une dépression… Le stress financier entraîne également des sentiments d'impuissance, d'incapacité, de honte, une baisse de l'estime de soi et un grand découragement. Surtout, il peut inciter à des comportements à risque, comme le grignotage, l'alcoolisme ou la prise de drogues, la dépendance aux jeux d'argent sans oublier le risque de s'endetter davantage en abusant des découverts ou en multipliant les crédits.

Les solutions ne passent pas forcément par les banques 

Pour s'en sortir, la première chose à faire est de reconnaître que l'on a besoin d'aide. Il faut parler de ses problèmes à ses proches mais aussi, pourquoi pas, à un professionnel : un médecin, un banquier voire un coach financier prêteront une oreille attentive et avertie à vos difficultés. Tous les conseils sont bons à prendre pour mieux tenir ses comptes, mensualiser ses factures, demander des échéanciers, etc.. Surtout, il est nécessaire de gérer son stress en se changeant les idées. Il faut alors continuer à s'octroyer du temps pour ses loisirs, voir des amis, lire et pratiquer une activité physique régulière, un sport qui défoule ou, au contraire, qui détend. Une alimentation saine est aussi recommandée, car les personnes anxieuses ont tendance à grignoter davantage et peuvent facilement tomber dans l'obésité. Enfin, il faut désacraliser l'argent et garder bien en tête qu'il ne fait pas le bonheur.

 

 

Des signes avant-coureurs 

S'ils sont presque sans conséquence lorsqu'ils sont ponctuels, les soucis d'argent peuvent devenir nocifs quand ils deviennent récurrents, car ils provoquent ce que l'on appelle le stress financier. Si le corps humain est capable de s'adapter aux chocs soudains (la perte d'un proche ou un accident par exemple), il est plus compliqué, pour lui, de se débarrasser d'un état nerveux sur le long terme. Cette anxiété est à l'origine d'une multitude de symptômes, mentaux comme physiques : des maux de tête, des palpitations, des grincements de dents, des troubles du sommeil, un changement d'appétit, de l'irritabilité, des difficultés de concentration, un isolement inhabituel, des douleurs musculaires, une mauvaise digestion, des crises de panique voire une dépression… Le stress financier entraîne également des sentiments d'impuissance, d'incapacité, de honte, une baisse de l'estime de soi et un grand découragement. Surtout, il peut inciter à des comportements à risque, comme le grignotage, l'alcoolisme ou la prise de drogues, la dépendance aux jeux d'argent sans oublier le risque de s'endetter davantage en abusant des découverts ou en multipliant les crédits.

Les solutions ne passent pas forcément par les banques 

Pour s'en sortir, la première chose à faire est de reconnaître que l'on a besoin d'aide. Il faut parler de ses problèmes à ses proches mais aussi, pourquoi pas, à un professionnel : un médecin, un banquier voire un coach financier prêteront une oreille attentive et avertie à vos difficultés. Tous les conseils sont bons à prendre pour mieux tenir ses comptes, mensualiser ses factures, demander des échéanciers, etc.. Surtout, il est nécessaire de gérer son stress en se changeant les idées. Il faut alors continuer à s'octroyer du temps pour ses loisirs, voir des amis, lire et pratiquer une activité physique régulière, un sport qui défoule ou, au contraire, qui détend. Une alimentation saine est aussi recommandée, car les personnes anxieuses ont tendance à grignoter davantage et peuvent facilement tomber dans l'obésité. Enfin, il faut désacraliser l'argent et garder bien en tête qu'il ne fait pas le bonheur.

 

 

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©