fbpx

  • Accueil
  • Actu
  • De fils en aiguilles, votre nouvelle mercerie

De fils en aiguilles, votre nouvelle mercerie

De fils en aiguilles, votre nouvelle mercerie
Fabienne Bonnace Pigeonnier a ouvert en janvier à Ducos De fils en aiguilles, une mercerie qui propose également des ateliers créatifs.
 

Installée dans le complexe commercial de Ducos le Centre à Nouméa, De fils en aiguilles offre les indispensables de la couture, de la broderie, du crochet, et du tricot. Le plus, des ateliers sous le signe de la créativité et du partage. 

Fabienne Bonnace Pigeonnier a toujours été attirée par les activités manuelles. Enfant, elle confectionnait des chemises, tricotait. C’est tout naturellement qu’ayant fait le choix d’une reconversion professionnelle, elle a eu envie d’ouvrir une mercerie. Et c’est à Ducos Le Centre que De fils en aiguilles a vu le jour récemment. À l’intérieur, des tissus, des fils de toutes les couleurs, des rubans, des pelotes de laine, des aiguilles qui font le bonheur des passionné(e)s de couture, de broderie, de macramé, de crochet, de tricot. « Je présente également des produits que l’on ne trouve pas ailleurs, comme du tissu pour faire des couches culottes ou des culottes menstruelles lavables, des kits pour la broderie, des matériaux pour réaliser des choses avec la technique du punch needle ou avec la technique Sashiko qui est de la broderie japonaise », détaille Fabienne Bonnace Pigeonnier. 

mercerie 2 1df3c

Des ateliers créatifs

La mercerie n’est pas qu’une simple boutique. Elle se veut un endroit créatif et de partage. Des ateliers sont organisés tous les samedis, atelier crochet, atelier débutante en couture, atelier mère-fille etc, qui permettent de passer une matinée d’échange dans la bonne humeur. « C’est vraiment l’esprit de ces ateliers où toutes les communautés se mélangent », souligne l’entrepreneuse qui aime donner une seconde vie aux choses, comme confectionner un sac à partir d’un vieux jean. Si vous avez envie de passer un après-midi ou une soirée entre copines à coudre, broder, tricoter, il est possible de privatiser la mercerie. À vos aiguilles !

mercerie 3 15f4a

Frédérique de Jode

 

 

Fabienne Bonnace Pigeonnier a toujours été attirée par les activités manuelles. Enfant, elle confectionnait des chemises, tricotait. C’est tout naturellement qu’ayant fait le choix d’une reconversion professionnelle, elle a eu envie d’ouvrir une mercerie. Et c’est à Ducos Le Centre que De fils en aiguilles a vu le jour récemment. À l’intérieur, des tissus, des fils de toutes les couleurs, des rubans, des pelotes de laine, des aiguilles qui font le bonheur des passionné(e)s de couture, de broderie, de macramé, de crochet, de tricot. « Je présente également des produits que l’on ne trouve pas ailleurs, comme du tissu pour faire des couches culottes ou des culottes menstruelles lavables, des kits pour la broderie, des matériaux pour réaliser des choses avec la technique du punch needle ou avec la technique Sashiko qui est de la broderie japonaise », détaille Fabienne Bonnace Pigeonnier. 

mercerie 2 1df3c

Des ateliers créatifs

La mercerie n’est pas qu’une simple boutique. Elle se veut un endroit créatif et de partage. Des ateliers sont organisés tous les samedis, atelier crochet, atelier débutante en couture, atelier mère-fille etc, qui permettent de passer une matinée d’échange dans la bonne humeur. « C’est vraiment l’esprit de ces ateliers où toutes les communautés se mélangent », souligne l’entrepreneuse qui aime donner une seconde vie aux choses, comme confectionner un sac à partir d’un vieux jean. Si vous avez envie de passer un après-midi ou une soirée entre copines à coudre, broder, tricoter, il est possible de privatiser la mercerie. À vos aiguilles !

mercerie 3 15f4a

Frédérique de Jode

 

 

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©