fbpx

Clara Luciani, mot à mot

Clara Luciani, mot à mot
 

Révélée par le titre La Grenade en 2018, Clara Luciani explose désormais tous les compteurs. Quatre Victoires de la musique, deux albums au succès foudroyant dont le dernier, Coeur, parle de l’amour sous toutes ses formes. La jeune chanteuse de 30 ans sera en concert pour la première fois en Nouvelle-Calédonie, lors des Francofolies, le 16 septembre. Portrait par mots clés.

Femme

Clara Luciani monte sur scène pour ses débuts avec le groupe La Femme. En 2010, alors qu’elle est étudiante en Histoire de l’art à Aix-en-Provence, la jeune musicienne assiste à un concert du groupe à Cannes et le rencontre dans la foulée. En parlant musique, une étincelle s’allume : Clara monte à Paris pour devenir l’une des chanteuses du groupe. De ses débuts, elle garde un souvenir ému avec des concerts en Angleterre, payés 20 livres. Elle quitte le groupe en 2013 pour monter le sien, Hologram, avec Maxime Sokolinski avant de démarrer sa carrière solo.

Lumineuse

Luciani signifie « petite lumière », Clara « clarté », un nom et un prénom qui reflètent avec perfection la joie et le bonheur que la jeune chanteuse diffuse depuis quelques années maintenant avec sa musique, son sourire, son entrain. Et pourtant, son enfance très solitaire l’a profondément marquée. À 11 ans, du haut de son 1,76 m, elle comprend que les autres la trouvent différente. Bizarre même. De cette blessure, elle en fera une force.

cla01 da515

Seventies

Ses inspirations se trouvent dans la période yéyé pour la plupart avec Françoise Hardy, Abba, Blondie et son amour pour le film Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy dont on retrouve l’ambiance « comédie musicale » dans son clip Le Reste. Clara Luciani l’admet volontiers, elle est en décalage avec son temps, mais tout en étant résolument moderne. « J’aime l’idée de ne pas embrasser la tendance. Je n’ai pas envie d’être démodée dans cinq ans. Je n’ai pas envie qu’on dise en écoutant mes chansons, ‘’ah oui, ça c’était vraiment 2021’’. » (Source : 20h30, juin 2021)

Coeur

Ça commence avec un coeur qui bat. Une pulsation familière, le rythme même de la vie. Ce coeur, c’est celui de Clara Luciani. Qui donne son titre à son deuxième album et qui, dans un monde mis aux arrêts pour cause de pandémie, n’a jamais ralenti. Son deuxième bébé musical, la chanteuse le veut joyeux. Coeur se danse, se déguste, s’écoute. Il montre la diversité de l’amour, sa force et son langage universel. « Je pense que je pourrais faire toute une carrière en parlant d’amour. C’est ce qu’a fait Françoise Hardy et je trouve tous ses albums très intéressants. » (Numéro – juin 2021)

#BalanceTonPorc

Octobre 2017 : la journaliste Sandra Muller lance sur Twitter le mouvement #BalanceTonPorc, provoquant une vague de témoignages sur le harcèlement et les agressions sexuelles subies au quotidien par les femmes. C’est dans ce contexte très particulier, deux mois après le lancement de ce Hashtag, que le titre La Grenade composé par la jeune chanteuse de Martigues apparaît sans faire de bruit au milieu des milliers de sorties. Petit à petit cependant, de par son extrême engagement pour l’indépendance des femmes, il émerge au milieu des autres pour devenir un hit, courant 2018, prenant la première place des téléchargements la semaine du 21 juin 2019.

Engagement

Si Clara admet volontiers qu’elle n’imaginait pas La Grenade devenir l’hymne féministe aux 100 millions de streams d’aujourd’hui, la jeune chanteuse continue de délivrer des messages forts, prônant la sororité. Elle commence même son deuxième album avec le titre du même nom, Coeur, qui rappelle avec force « que l’amour ne cogne que le coeur (…) et les seuls coups que l’amour pardonne sont les coups de foudre, l’amour n’a jamais tué personne. » Se relever, faire face ensemble, refuser la violence… Les messages de Clara Luciani passent, se diffusent. « Lorsqu’on vous tend un micro et qu’on vous donne du temps de parole, je crois qu’il faut s’en servir. D’autant plus qu’on donne beaucoup moins de temps aux femmes, traditionnellement. »

(Talk Women in Motion – Cannes 2022).

Femme

Clara Luciani monte sur scène pour ses débuts avec le groupe La Femme. En 2010, alors qu’elle est étudiante en Histoire de l’art à Aix-en-Provence, la jeune musicienne assiste à un concert du groupe à Cannes et le rencontre dans la foulée. En parlant musique, une étincelle s’allume : Clara monte à Paris pour devenir l’une des chanteuses du groupe. De ses débuts, elle garde un souvenir ému avec des concerts en Angleterre, payés 20 livres. Elle quitte le groupe en 2013 pour monter le sien, Hologram, avec Maxime Sokolinski avant de démarrer sa carrière solo.

Lumineuse

Luciani signifie « petite lumière », Clara « clarté », un nom et un prénom qui reflètent avec perfection la joie et le bonheur que la jeune chanteuse diffuse depuis quelques années maintenant avec sa musique, son sourire, son entrain. Et pourtant, son enfance très solitaire l’a profondément marquée. À 11 ans, du haut de son 1,76 m, elle comprend que les autres la trouvent différente. Bizarre même. De cette blessure, elle en fera une force.

cla01 da515

Seventies

Ses inspirations se trouvent dans la période yéyé pour la plupart avec Françoise Hardy, Abba, Blondie et son amour pour le film Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy dont on retrouve l’ambiance « comédie musicale » dans son clip Le Reste. Clara Luciani l’admet volontiers, elle est en décalage avec son temps, mais tout en étant résolument moderne. « J’aime l’idée de ne pas embrasser la tendance. Je n’ai pas envie d’être démodée dans cinq ans. Je n’ai pas envie qu’on dise en écoutant mes chansons, ‘’ah oui, ça c’était vraiment 2021’’. » (Source : 20h30, juin 2021)

Coeur

Ça commence avec un coeur qui bat. Une pulsation familière, le rythme même de la vie. Ce coeur, c’est celui de Clara Luciani. Qui donne son titre à son deuxième album et qui, dans un monde mis aux arrêts pour cause de pandémie, n’a jamais ralenti. Son deuxième bébé musical, la chanteuse le veut joyeux. Coeur se danse, se déguste, s’écoute. Il montre la diversité de l’amour, sa force et son langage universel. « Je pense que je pourrais faire toute une carrière en parlant d’amour. C’est ce qu’a fait Françoise Hardy et je trouve tous ses albums très intéressants. » (Numéro – juin 2021)

#BalanceTonPorc

Octobre 2017 : la journaliste Sandra Muller lance sur Twitter le mouvement #BalanceTonPorc, provoquant une vague de témoignages sur le harcèlement et les agressions sexuelles subies au quotidien par les femmes. C’est dans ce contexte très particulier, deux mois après le lancement de ce Hashtag, que le titre La Grenade composé par la jeune chanteuse de Martigues apparaît sans faire de bruit au milieu des milliers de sorties. Petit à petit cependant, de par son extrême engagement pour l’indépendance des femmes, il émerge au milieu des autres pour devenir un hit, courant 2018, prenant la première place des téléchargements la semaine du 21 juin 2019.

Engagement

Si Clara admet volontiers qu’elle n’imaginait pas La Grenade devenir l’hymne féministe aux 100 millions de streams d’aujourd’hui, la jeune chanteuse continue de délivrer des messages forts, prônant la sororité. Elle commence même son deuxième album avec le titre du même nom, Coeur, qui rappelle avec force « que l’amour ne cogne que le coeur (…) et les seuls coups que l’amour pardonne sont les coups de foudre, l’amour n’a jamais tué personne. » Se relever, faire face ensemble, refuser la violence… Les messages de Clara Luciani passent, se diffusent. « Lorsqu’on vous tend un micro et qu’on vous donne du temps de parole, je crois qu’il faut s’en servir. D’autant plus qu’on donne beaucoup moins de temps aux femmes, traditionnellement. »

(Talk Women in Motion – Cannes 2022).

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©