fbpx

  • Accueil
  • Actu
  • Christine Gaillard, la voile au féminin

Christine Gaillard, la voile au féminin

Christine Gaillard, la voile au féminin
Christine Gaillard, cofondatrice de Défi des Filles, a participé à sa troisième Groupama Race.© Kreatica
 

La passion de Christine Gaillard, c’est la voile. Cofondatrice de Défi des Filles, une association qui encourage la pratique féminine de la voile, elle a participé à la 7e édition de la Groupama Race en tant que skippeuse au sein de l’équipage Dove-Défi des Filles. Un équipage 100 % féminin guidé par l’amitié et l’aventure humaine.

Si elle n’est pas née au bord de la mer, elle a succombé à son appel. Arrivée en Nouvelle- Calédonie en 2003, Christine Gaillard s’initie aux plaisirs de la voile et de la navigation en 2006 au CNC (Cercle nautique calédonien) grâce à un ami, Goulven. « J’ai découvert à ses côtés les régates organisées par le CNC, le monde de la voile, sur son bateau qui s’appelle Route 66 », indique Christine Gaillard. Cette professeure de mathématiques fera notamment ses armes au cours de régates hauturières Nouméa-Port-Vila, Nouméa-Santo. En 2008, Christine participe, toujours sur le bateau Route 66, à la première Groupama Race. L’équipage fi nit en troisième position.

No Woman No Sail

Le monde de la voile est très masculin, un peu macho aussi. Pour encourager la pratique sportive féminine de la voile en Nouvelle-Calédonie, Sandrine Gravier et Christine Gaillard ont eu l’idée de créer l’association Défi des Filles et d’acheter un bateau, le Blue Dude. « Depuis 2010, nous organisons l’événement No Woman No Sail, en partenariat avec le CNC. Cette régate est réservée exclusivement aux femmes et rencontre un vif succès puisqu’une soixantaine de femmes participent à cette régate », souligne Christine.

Groupama Race, une aventure humaine

En 2018, Sandrine Gravier, présidente de Défi des Filles, et Christine Gaillard, la trésorière, ont l’ambition de participer à la Groupama Race. « Pour la première fois un équipage 100 % féminin, Dove-Défi des Filles, s’élançait sur la ligne de départ de la Groupama Race, rappelle Christine. Nous avions investi dans un voilier de 11 mètres, un monocoque Chairman Young. Nous étions coachées par Lisa Blair, navigatrice australienne renommée ayant traversé l’Antarctique en solo. Nous avons fini deuxièmes de notre classe. »

Ce que Christine aime dans ce sport, c’est le mix entre le côté physique et le côté technique. « Il y a beaucoup de réflexion dans ce sport car il faut prendre en compte de nombreux paramètres, par exemple les conditions météo, et lorsqu’il y a de la casse pendant la course, il faut vite trouver des solutions », relève Christine. Pour cette 7e édition de la Groupama Race, Dove-Défi des Filles a récidivé avec un équipage différent mais toujours 100 % féminin. « Il y a des filles qui ne sont plus sur le territoire. Nous avons dû changer la composition de l’équipe. Depuis l’année dernière, nous naviguons ensemble. » S’il n’y a pas de fonction bien définie ou attribuée à chacune, Christine a pris cette année la place de skippeuse. « Nous sommes toutes responsables et nous nous épaulons toutes car la Groupama Race demande un gros travail d’équipe, de l’endurance, une bonne condition physique, de la réactivité et un mental d’acier », précise la maman de deux enfants.

L’objectif pour l’équipage était de performer, de se faire plaisir, de profiter et de vivre cette aventure humaine à fond. C’est ce qui s’est passé lors de la course. Les filles ont fini 11es sur 22 équipages. Belle performance ! Et bonne chance pour la Groupama Race 2024 !

Le meilleur souvenir de la course 2022 : « Le dernier jour, nous étions proches de l’arrivée, il n’y avait pas de vent. Nous n’avancions pas. Nous n’avions pas le moral. Une membre de l’équipage a mis de la musique. On a chanté et cela nous a reboostées. »

Texte Frédérique de Jode

 

Composition de l’équipage Dove-Défi des Filles

Christine Gaillard, Sandrine Gravier, Sophie Barbier, Alizée Angibaud, Céline Kaltenmark et Laura Maire.
L’équipage Défi Des Filles a fait le tour de la Grande Terre en 5j 3h 38m 50s

Si elle n’est pas née au bord de la mer, elle a succombé à son appel. Arrivée en Nouvelle- Calédonie en 2003, Christine Gaillard s’initie aux plaisirs de la voile et de la navigation en 2006 au CNC (Cercle nautique calédonien) grâce à un ami, Goulven. « J’ai découvert à ses côtés les régates organisées par le CNC, le monde de la voile, sur son bateau qui s’appelle Route 66 », indique Christine Gaillard. Cette professeure de mathématiques fera notamment ses armes au cours de régates hauturières Nouméa-Port-Vila, Nouméa-Santo. En 2008, Christine participe, toujours sur le bateau Route 66, à la première Groupama Race. L’équipage fi nit en troisième position.

No Woman No Sail

Le monde de la voile est très masculin, un peu macho aussi. Pour encourager la pratique sportive féminine de la voile en Nouvelle-Calédonie, Sandrine Gravier et Christine Gaillard ont eu l’idée de créer l’association Défi des Filles et d’acheter un bateau, le Blue Dude. « Depuis 2010, nous organisons l’événement No Woman No Sail, en partenariat avec le CNC. Cette régate est réservée exclusivement aux femmes et rencontre un vif succès puisqu’une soixantaine de femmes participent à cette régate », souligne Christine.

Groupama Race, une aventure humaine

En 2018, Sandrine Gravier, présidente de Défi des Filles, et Christine Gaillard, la trésorière, ont l’ambition de participer à la Groupama Race. « Pour la première fois un équipage 100 % féminin, Dove-Défi des Filles, s’élançait sur la ligne de départ de la Groupama Race, rappelle Christine. Nous avions investi dans un voilier de 11 mètres, un monocoque Chairman Young. Nous étions coachées par Lisa Blair, navigatrice australienne renommée ayant traversé l’Antarctique en solo. Nous avons fini deuxièmes de notre classe. »

Ce que Christine aime dans ce sport, c’est le mix entre le côté physique et le côté technique. « Il y a beaucoup de réflexion dans ce sport car il faut prendre en compte de nombreux paramètres, par exemple les conditions météo, et lorsqu’il y a de la casse pendant la course, il faut vite trouver des solutions », relève Christine. Pour cette 7e édition de la Groupama Race, Dove-Défi des Filles a récidivé avec un équipage différent mais toujours 100 % féminin. « Il y a des filles qui ne sont plus sur le territoire. Nous avons dû changer la composition de l’équipe. Depuis l’année dernière, nous naviguons ensemble. » S’il n’y a pas de fonction bien définie ou attribuée à chacune, Christine a pris cette année la place de skippeuse. « Nous sommes toutes responsables et nous nous épaulons toutes car la Groupama Race demande un gros travail d’équipe, de l’endurance, une bonne condition physique, de la réactivité et un mental d’acier », précise la maman de deux enfants.

L’objectif pour l’équipage était de performer, de se faire plaisir, de profiter et de vivre cette aventure humaine à fond. C’est ce qui s’est passé lors de la course. Les filles ont fini 11es sur 22 équipages. Belle performance ! Et bonne chance pour la Groupama Race 2024 !

Le meilleur souvenir de la course 2022 : « Le dernier jour, nous étions proches de l’arrivée, il n’y avait pas de vent. Nous n’avancions pas. Nous n’avions pas le moral. Une membre de l’équipage a mis de la musique. On a chanté et cela nous a reboostées. »

Texte Frédérique de Jode

 

Composition de l’équipage Dove-Défi des Filles

Christine Gaillard, Sandrine Gravier, Sophie Barbier, Alizée Angibaud, Céline Kaltenmark et Laura Maire.
L’équipage Défi Des Filles a fait le tour de la Grande Terre en 5j 3h 38m 50s

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©