fbpx

Charisme : Mettez-vous en scène !

Charisme : Mettez-vous en scène !
 

Qu’il s’agisse de défendre un projet en réunion ou de présenter un discours devant une vaste assemblée, le charisme est un ingrédient essentiel de la communication de groupe. Véritables pros de la mise en scène et de la gestuelle, les comédiens savent mieux que personne comment utiliser cet atout pour améliorer leur aura publique. Voici quelques idées à leur piquer pour booster votre leadership…

 

Règle n°1 : dites non aux clichés

Commencez par tordre le cou à quelques stéréotypes : non, le charisme n’est ni une affaire de beauté, ni une question de revenus, ni même une marque d’autorité ! Cette capacité à fasciner son public et à emporter l’adhésion n’est pas non plus quelque chose d’inné : elle s’acquiert et se travaille au quotidien. Une bonne nouvelle pour les grandes timides qui rêvent d’avoir le charisme des meneuses…

Règle n°2 : détendez votre corps 

Le charisme est avant tout une affaire de confiance en soi et cette mise en confiance commence par l’attitude corporelle. Lorsqu’il s’adresse à un public, le corps d’un orateur est mis à rude épreuve : à son insu, ses muscles se contractent, ses mâchoires se crispent, ses traits se durcissent, ses mains s’agitent… Autant de signes de nervosité qui, lorsqu’ils ne sont pas contrôlés, renvoient une image très négative. Avant de monter sur scène, les comédiens ont recours à de nombreuses techniques de relaxation. Pour se décrisper, une méthode consiste à prendre une grande inspiration, puis à contracter au maximum chaque muscle, pour se relâcher ensuite totalement dans une grande expiration.

Règle n°3 : rythmez votre discours

Quoi de plus rasant qu’un discours monotone ? Pour susciter durablement l’attention d’un public, il est essentiel de ménager ses effets. Si de nombreuses techniques existent pour améliorer ses performances d’orateur, la règle de base, trop rarement appliquée, consiste à faire des pauses régulières. Ménagez des moments de silence après chaque phrase importante ou chaque trait d’humour pour capter l’attention et marquer les esprits.

Règle n°4 : devenez le centre de l’attention

Votre placement dans l’espace est aussi un point crucial. Même si vous êtes d’un naturel discret, efforcez- vous d’attirer l’attention dès le départ en vous plaçant bien en vue et en vous tenant droit. Pour marquer votre position dominante, ne commencez à parler que lorsque le silence se fait. Pas question de tolérer le brouhaha ambiant ou les chuchotements d’un auditeur récalcitrant. Et lorsque tous les regards sont braqués sur vous, lancez-vous !

Règle n°5 : soyez joueuse

Dernière règle : faites preuve d’audace. Le leadership est l’apanage des gens qui osent : n’hésitez pas à marquer certaines émotions par une gestuelle bien sentie, occupez le plus d’espace possible en vous déplaçant, poussez votre voix au maximum tout en la modulant, bref, devenez le Cyrano de la scène publique !

 

Règle n°1 : dites non aux clichés

Commencez par tordre le cou à quelques stéréotypes : non, le charisme n’est ni une affaire de beauté, ni une question de revenus, ni même une marque d’autorité ! Cette capacité à fasciner son public et à emporter l’adhésion n’est pas non plus quelque chose d’inné : elle s’acquiert et se travaille au quotidien. Une bonne nouvelle pour les grandes timides qui rêvent d’avoir le charisme des meneuses…

Règle n°2 : détendez votre corps 

Le charisme est avant tout une affaire de confiance en soi et cette mise en confiance commence par l’attitude corporelle. Lorsqu’il s’adresse à un public, le corps d’un orateur est mis à rude épreuve : à son insu, ses muscles se contractent, ses mâchoires se crispent, ses traits se durcissent, ses mains s’agitent… Autant de signes de nervosité qui, lorsqu’ils ne sont pas contrôlés, renvoient une image très négative. Avant de monter sur scène, les comédiens ont recours à de nombreuses techniques de relaxation. Pour se décrisper, une méthode consiste à prendre une grande inspiration, puis à contracter au maximum chaque muscle, pour se relâcher ensuite totalement dans une grande expiration.

Règle n°3 : rythmez votre discours

Quoi de plus rasant qu’un discours monotone ? Pour susciter durablement l’attention d’un public, il est essentiel de ménager ses effets. Si de nombreuses techniques existent pour améliorer ses performances d’orateur, la règle de base, trop rarement appliquée, consiste à faire des pauses régulières. Ménagez des moments de silence après chaque phrase importante ou chaque trait d’humour pour capter l’attention et marquer les esprits.

Règle n°4 : devenez le centre de l’attention

Votre placement dans l’espace est aussi un point crucial. Même si vous êtes d’un naturel discret, efforcez- vous d’attirer l’attention dès le départ en vous plaçant bien en vue et en vous tenant droit. Pour marquer votre position dominante, ne commencez à parler que lorsque le silence se fait. Pas question de tolérer le brouhaha ambiant ou les chuchotements d’un auditeur récalcitrant. Et lorsque tous les regards sont braqués sur vous, lancez-vous !

Règle n°5 : soyez joueuse

Dernière règle : faites preuve d’audace. Le leadership est l’apanage des gens qui osent : n’hésitez pas à marquer certaines émotions par une gestuelle bien sentie, occupez le plus d’espace possible en vous déplaçant, poussez votre voix au maximum tout en la modulant, bref, devenez le Cyrano de la scène publique !

Chercher un article

Les archives


La Newsletter Femmes.nc


En kiosque :

Femmes.nc est un site du Groupe Melchior. ©